EGO

 

« Et bien Moi... »


Ce qui n'était qu'une vague impression il y a quelque temps, se confirme et semble s'accélérer : ces trois mots ont tendance à débuter quasi systématiquement les phrases des enfants...


D'un point de vue plus général, serait-on passé d'un monde des utopies collectives du vivre ensemble à un culte du « Moi Je » ? Un grand nombre d'indices peuvent nous le faire penser : multiplication des écrans individuels, succès d'édition des autobiographies, voire des auto fictions, réseaux sociaux où l'affichage de son image et des indices pouvant induire une réussite sociale de son propre Moi est décisif. Le selfie semble être devenu le parangon de notre rapport au monde.


« EGO » explore d'un point de vue chorégraphique et musical cette volonté d'individualisation.

Qu'implique cette volonté de faire « Moi » sur un plateau, lieux où la notion d'équipe semble la règle : une marche vers le chaos ? Une lutte vers l'exploit individuel ? L'enclenchement d'un processus de starisation à l'échelle du groupe ? Un enrichissement de la création grâce à la mise en avant des particularités de chacun ?


Espaces circulaires des mouvements et des corps, écritures « en boucle » de la musique et de la danse, tentatives permanentes de captation des regards par les protagonistes du spectacle, regards centrés sur la propre image des interprètes... La figure circulaire ou spiralaire du nombril sera « au centre » de la pièce.


En s'adressant à un jeune public capable de réflexion sur sa propre image ( réflexion sur sa réflection?.. ), mais aussi au « tout public » de la musique et de la danse, « EGO » questionne le rapport à soi et donc à l'autre, ne serait-ce que pour mettre la lumière sur la place peu enviable que l'enfant occupe aujourd'hui dans la cellule familiale dont il semblerait être devenu le centre.


Pas de réponse toute faite dans la pièce, juste des interrogations à l'aide des corps, de leurs mouvements et des sons. Dans des situations absurdes entre sourires et grincements de dents. Juste une tentative pour « tendre un miroir » aux jeunes spectateurs. Libre à eux d'interroger cette image ou de s'y contempler à l'infini...  L'avenir leur appartient.    

	Chorégraphie / Scénographie Benoît Bar
Costumes Sophie Schaal
Création lumières / Régie Jérôme Bertin
Danseuses Anusha Emrith , Perrine Gontié
Musicien Sébastien Velly

© Cie Appel d’Air - tous droits réservés 

EGO


Spectacle tout public à partir de 8 ans

Durée : 50 minutes environ

L'Adami, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également parses aides financières aux projets artistiques.

La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.

Co production : Bords 2 Scènes, scène conventionnée De Vitry le François

Avec le soutien de la Région HAUTS-DE-FRANCE, Du département de l'AISNE, de l'ADAMI et de la SPEDIDAM.

Accueil en résidence : Scène Europe Saint Quentin, Bords 2 scènes Vitry le François, Le Mail Soissons