FOPATAPé!

 

Taper? Ne pas taper? Tendre l'autre joue? Le dire à la maîtresse, arbitre du conflit?  Rendre coup pour coup?... Voici un échantillon de problèmes que nous  avons eus à résoudre (il y a plus ou moins longtemps), au beau milieu d'une cour de récré...


Dans ce spectacle où «on joue à taper», mais aussi où on joue en tapant, il sera question d'une certaine violence que nous avons tous plus ou moins bien intégrée (et dépassée...?) dans le rapport à l'autre et à notre propre corps.  

FOPATAPÉ !  est né de la rencontre entre un percussionniste  et deux danseuses qui vont mêler les rôles, les mouvements et les sons, autour de la notion de frappe et du rapport au corps. Taper pour faire naître le son, sa force, la beauté de sa vibration. Décliner le geste de frapper (où d'être frappé...) pour créer ainsi un espace, en devenant langage chorégraphique, et non plus seulement un acte pulsionnel d'agression.


Dans un dialogue permanent entre musique et danse, FOPATAPÉ! tentera, avec poésie et humour, de prendre et faire prendre de la distance aux jeunes spectateurs par rapport à leur propre violence, pour « échapper à cet état de nature et accéder à un autre état où prédomine le vouloir raisonnable (*) ».


Co production : Bords 2 Scènes, scène conventionnée de Vitry le François

Avec le soutien de la Région Picardie, du Département de l'Aisne, de la SPEDIDAM et de l'ADAMI.

     

	Chorégraphie / Scénographie :	Benoît Bar
Costumes :	Sophie Schaal
Création lumières / Régie : Jérôme Bertin
Danseuses :	Anusha Emrith,			
Emmanuelle Gouiard	
Musique:	Yohann Piot

© Cie Appel d’Air - tous droits réservés 

FOPATAPÉ!


Spectacle tout public à partir de 4 ans

Durée : 45 minutes

(*) Hegel, in «propédeutique philosophique»

L'Adami, société des artistes-interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également parses aides financières aux projets artistiques.

La SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.